Bienvenue sur notre blog dédié au e-commerce !

 

e-commerçants boostez votre fidélisation

Comment fidéliser sa clientèle e-commerce ?

La livraison est importante dans la decision d’achat et du choix d’un site e-commerce

La livraison joue un rôle important dans le parcours d’achat des consommateurs et la satisfaction d’un achat dépend des services qui sont proposés au e-acheteur.
66% des e-acheteurs choisissent le site e-commerce en fonction des différentes options de livraison et 51% ne finalisent pas la commande si elles ne leur conviennent pas. Ainsi les 66% indiquent avoir réalisé un achat sur un site e-commerce plus qu’un autre afin de bénéficier d’options de livraison plus attrayante. Ils sont 49% à déclarer qu’ils auraient payé plus pour pouvoir recourir à un mode de livraison plus pratique ou plus performant (le suivi de la livraison sur internet, la livraison en 24h, le respect du délais de livraison…)
A l’inverse lorsque les conditions de livraison proposées ne satisfont pas, 51% des consommateurs ne finalisent pas la commande. Les raisons évoquées sont lorsque les délais de livraison sont trop longs et que l’absence de garantie d’être livré à une date précise. Les conditions de retours sont aussi prises en compte, car 51% des e-acheteurs ne commanderont pas si les modalités de retours sont compliquées ou pas pratiques (étude: Metapack).

Les français sont plus compréhensifs en cas de problème

Cette même étude de Metapack réalisée en France, Royaume-Uni, en Allemagne, aux Pays-bas, en Espagne et au Etats-Unis, met en lumière des différences entre les consommateurs de ces pays. Par exemple le retrait en magasin est particulièrement prisé par les britanniques et les américains, c’est leur mode de livraison favori. Tandis que le point relais est très apprécié par les français. Les livraisons sur le lieu de travail sont plus répandues en Espagne et en Allemagne.
En cas de mauvaise expérience de livraison, espagnols (51%), allemands (49%), britanniques (49%) et néerlandais (47%) sont sur la même longueur d'onde, puisque la moitié d’entre eux aurait tendance à ne plus jamais commander sur les site e-commerce fautifs. Les français (36%) sont ceux qui retireraient le moins vite leur confiance au site e-commerce, juste devant les américains (38%).

Des solutions digitales dédiées au e-commerce

e-LOGIK, expert de la logistique du e-commerce, a une approche innovante en développant des solutions digitales pour répondre au besoin des e-commerçants et des cyber-acheteurs.
3 solutions digitales indépendantes de tout transporteur, créées par e-LOGIK vous permet de gérer la relation client et générer de la satisfaction. Ces applications sont interfacées avec les solutions connectées de gestion d’entrepôt.
 
Monocolis.com: application de gestion relation client qui informe en temps réel sur l’acheminement des colis et fidélise les e-aheteurs. Cet outil de GRC est paramétrable en fonction de l’image du e-commerçant et pro-actif sur les anomalies de transport (SMS - Mail - Appel).
E-shop-collect: c’est une innovation de la stratégie omnicanal, qui gère les collectes colis dans les réseaux de magasin.
E-satpack: l’application de délivrabilité colis, qui permettra à votre client de valider l’intégralité de son colis. Grâce à un scellé et la mise en place d’un faisceau de preuves, la commande expédiée parviendra correctement au e-acheteur. Cela permettra de construire une e-réputation irréprochable et une valeur ajoutée pour le e-commerçant.

L’innovation doit être au coeur de l’univers du e-commerce, pour cela e-LOGIK investit en permanence afin d’améliorer l’efficacité et répondre aux enjeux du e-commerce.

Autres articles

e-logik se rapproche des e-commerçants de Paris et l'ile-de-france
21 juin 2018
0 Commentaires

Le 1er réseau de logisticiens e-commerce accélère son développement et renforce son écosystème de logisticiens dédiés au e-commerce à Paris-Roissy...

e-commerce et ventes en progression
8 juin 2018
0 Commentaires

Le bilan des ventes sur internet en France au 1er trimestre 2018 a été favorable encore une fois. Plus de 20 milliards d'euros ont été dépensés sur les 3 premiers mois...